Choisissez une section



Partenaires :








Jeepers Creepers

 



Films  Other


Introduction

Malgré un amour jamais démenti pour le cinéma fantastique, je ne m'intéresse pas spécialement aux "slasher movies" ; ces films où des ados décérébrés se font joyeusement massacrer par le psychopathe du coin. Cela dit, je ne regrette pas d'être allé voir ce Jeepers Creepers de très bonne facture. Et pour cause : non seulement le film témoigne d'un respect profond pour le genre, mais il est aussi délicieusement dérangeant, voire effrayant (c'est tout de même le but!). Malgré le peu de succès que le film a rencontré en France, voici donc un petit retour sur une oeuvre sans prétention et pourtant diablement efficace.

Fiche technique

Film américain achevé en 2001 et sorti début juillet 2002 en France. Durée : 1h31.

Réalisateur et scénariste : Victor Salva.
Musique : Benneth Salvay.
Directeur de la photographie : Don E. Fauntleroy.
Distribution :
Trish : Dina Philips
Darry : Justin Long
Le "Creeper" : Jonathan Breck...

Résumé

Deux adolescents américains profitent de leurs vacances scolaires pour aller rendre visite à leurs parents, en voiture. Darry et Trish babillent et se disputent comme n'importe quels frère et soeur, histoire de passer le temps. Ils ne font pas attention à l'étrange camion qui les suit. Ils ont tort. Echappant de peu à l'accident, ils assistent bien malgré eux à une scène étrange : le mystérieux conducteur du camion jette ce qui pourrait bien être des corps humains dans un tuyau souterrain. La curiosité est un vilain défaut, mais Darry se sent l'âme d'un héros. Et s'il pouvait sauver une victime? Mauvaise idée, évidemment...


*Trish (à droite) et Darry (au téléphone) commencent à paniquer!*


Avis

Première bonne surprise : les ados sont supportables, voire carrément attachants. Victor Salva prend son temps ; le film s'ouvre sur une longue scène de dialogue où chacun pourra se reconnaître (qui ne s'est jamais chamaillé avec un frère, une soeur, un ami...?). Les dialogues sonnent juste et la mise en scène est impeccable. Ces remarques valent selon moi pour tout le film, Salva privilégiant l'efficacité à l'esbrouffe. La photographie est d'excellente qualité, et il fallait bien ça pour rendre l'atmosphère lourde et oppressante de ce charmant coin de l'Amérique profonde (jamais vraiment identifiable, mais c'est voulu). Les jeunes acteurs jouent bien. Bref, pour une fois, on ne se contente pas du minimum syndical!

Le film peut se diviser en deux parties. La première, basée sur la suggestion, laisse lentement monter l'angoisse. Que cache l'antre du Creeper? Qui est-il ou qu'est-il? Quel est son but? La deuxième, plus démonstrative, répond plus ou moins à ces questions et nous réserve quelques belles scènes d'action. On pourra regretter que la nature du Creeper nous soit révélée presque intimement, mais heureusement des zones d'ombre persistent. L'origine du monstre restera un mystère...

Ce qui m'a paru remarquable dans ce film, c'est l'ambiance. Entre gothique et réalisme, Salva insuffle une vraie "patte" à son film, qui devient de plus en plus sombre (au propre comme au figuré). La galerie de portraits est savoureuse et donne lieu à des morceaux de bravoure (la maison des chats...). En somme, l'américain du fin fond de la campagne en prend encore pour son grade!

Last but not least, l'aspect "méchant" de l'histoire ne peut laisser indifférent. Le Creeper se révèle assez sensuel (je me comprends) et provoque le malaise. Pour contrecarrer la censure, Salva a joué intelligemment la carte de la suggestion, et ça n'en marche que mieux. Pour finir je dirai que ce film fait avec les moyens du bord aura probablement une suite, vu son succès aux USA. Cela dit ce n'était pas prévu au départ. Salva devrait encore être aux commandes alors espérons que le Creeper ne connaîtra pas le triste sort de tous les monstres recyclés à l'infini...

Mélusine  

Warning: mysql_fetch_object(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/102/sda/2/6/tribe/affchage_art.php on line 52
Réagir sur cet article !

                 




2004-Tribe, tous droits reservés - Design by ChronoTiger