Choisissez une section



Partenaires :








GUNNM

 Un manga culte



Mangas  Other


Introduction et fiche technique

Gunnm peut être considéré, je pense, comme l'un des grands classiques du manga. Cette série, créée entre 1990 et 1995 par Yukito Kishiro, a été publiée en France chez Glénat, en neuf volumes, imprimés dans le sens de lecture occidental. Une récente réédition, dans un format plus grand, inclut des scènes inédites, mais ne la possédant pas je me baserai sur la première édition(qui existe aussi en version coffret). Je crois qu'on peut dire que Glénat a fait du bon travail : impression de qualité, pas trop de fautes d'orthographe... Quant à la qualité de la traduction, je ne me hasarderai pas à émettre une quelconque hypothèse, ne pouvant la comparer avec le texte original(celle de Fly ne m'a pas choquée alors que certains la trouvent affligeante!). Ce qui frappe à première vue lorsque l'on feuillette un tome de Gunnm, c'est l'incroyable qualité des graphismes(personnages et décors détaillés, encrage très fin, impression de volume...) et le dynamisme de la mise en page(à mon avis la série supporterait sans problème un passage au format BD européen!). Passons maintenant au contenu. Gunnm se situe dans un avenir lointain et sombre, très sombre. La Terre semble avoir été dévastée...il ne reste plus que la "décharge", à la surface, et Zalem, la ville flottante et inaccessible. En fait, les habitants de la décharge vivent sur(ou sous) les ordures de Zalem! Le "progrès" leur permet de prolonger leur vie grâce à des implants mécaniques ou, plus radicalement, en greffant leur cerveau sur un corps cybernétique. Les êtres "100% chair" sont devenus très rares(et vulnérables)! Joyeux programme, donc... Gunnm est une oeuvre dure ; les scènes violentes y sont récurrentes et parfois incroyablement "gore". A déconseiller aux enfants, donc(je sais, je suis vieux jeu). Cela dit, la violence ne peut ici être considérée comme gratuite ; elle participe au "réalisme" du monde imaginé par Yukito Kishiro.

Avant de passer à un résumé plus précis, je vous laisse apprécier deux planches de Gunnm(observez la différence de mise en page en fonction du contenu...).


Résumé

L'histoire commence dans une montagne de déchets(!). Ido Daisuke, réparateur de cyborgs dans la décharge, fait sa "tournée" des détritus en vue de récupérer des pièces pour ses patients. Il remarque alors un "humain"(ou ce qu'il en reste...) dont le cerveau a été miraculeusement conservé. C'est une jeune fille, qu'il baptisera Gally, étant donné qu'elle est amnésique. Ido la recueille et se charge de lui reconstruire un corps. Mais Gally s'apercevra vite que le "docteur" Ido mène une double vie... Il est aussi "hunter-warrior", autrement dit il traque et tue les criminels afin d'empocher des primes, faisant, si on veut, office de policier. Au cours d'une "arrestation" mouvementée, Gally intervient pour sauver Ido(qu'elle prenait pour un criminel) et utilise spontanément une technique de combat oubliée, aussi efficace que spectaculaire, le "panzer kunst". L'innocente jeune fille se révèle être une guerrière sans pitié! Malgré les réticences de son "père adoptif", elle s'engage à son tour comme hunter-warrior. Mais fera-t-elle le poids face au terrifiant Makaku, criminel fou mangeur de cerveaux? L'épopée de Gally ne fait que commencer...

Epopée, c'est le mot qui convient. En suivant Gally, nous serons amenés à affronter la mort et la gloire dans la décharge, et aussi à nous interroger sur ce que cache Zalem. Et, bien entendu, nous croiserons une foule de personnages.


Les personnages

Gally

L'héroïne de Gunnm est à la fois forte et fragile. De nature plutôt douce et enjouée, elle se montre impitoyable et presque effrayante dès qu'il s'agit de se battre. Il faut dire qu'elle espère retrouver ses souvenirs dans le feu de l'action(et elle a effectivement quelques "flashs" pendant certains affrontements). Sa force incroyable ne l'empêche pas d'avoir des sentiments, mais l'enchaînement de tragédies qu'elle devra traverser la rendra amère. De plus, comment aimer avec un corps de métal?

Ido

Gentil, attentionné, Ido consacre sa vie à soulager les souffrances des autres. Cela ne l'empêche pas d'aimer se battre, lui aussi. Ses connaissances étonnantes s'expliqueront vite : Ido porte sur le front la marque des "docteurs" ; c'est un ancien citoyen de Zalem!

Makaku

Le premier grand adversaire de Gally. A priori un monstre sanguinaire, mais en découvrant son passé(horrible!) Gally apprendra la compassion.

Zapan

Un hunter-warrior assez insignifiant de prime abord. Humilié par Gally, il ne pensera plus qu'à se venger, ce qui l'entraînera très loin!

Yugo

Le premier amour de Gally. Jeune et gentil garçon 100% chair. Il n'a qu'une obsession : aller à Zalem.

Jashugan

Champion incontesté de la ligue majeure de Motorball(j'y reviendrai...). Le plus gand adversaire de Gally.

Fogia

Le seul humain 100% chair capable de se battre à mains nues contre un cyborg(et de gagner!). Drôle, têtu, Fogia apporte une bouffée d'air dans la série, et surtout apprend à Gally la valeur de la vie.

Desty Nova

Un autre citoyen de Zalem vivant dans la décharge. Makaku et Jashugan, entre autres, sont le résultat de ses expériences... Le savant fou de service(voir : Les mille visages de la folie), mais aussi le seul à connaître le secret de Zalem.(NB : Pour les fans, on le voit sans lunettes dans deux planches du tome 9!)

Gunnm présente évidemment bien d'autres personnages importants et hauts en couleur. Ce qui frappe chez ceux que j'ai retenus, c'est qu'ils sont tous en marge du système. D'une manière ou d'une autre, ils luttent tous contre l'ordre établi ; ce sont des rebelles(des "outcasts", comme dirait Carpenter), voués donc à un destin tragique... Le plus mystérieux d'entre eux reste peut-être Ido ; on ne saura jamais comment et pourquoi il a quitté Zalem.


La chair et le métal

Dans Gunnm, comme je l'ai déjà dit, les humains authentiques sont d'autant plus rares qu'ils sont fragiles. Remplacer un bras, une jambe, ou un corps entier est un jeu d'enfant, pourvu qu'on en ait les moyens... Seul le cerveau est irremplaçable, sa destruction entraînant la mort définitive. Nous sommes donc projetés dans un futur "cyberpunk" où l'humanité de chacun est remise en question(y compris pour les citoyens de Zalem, dans un "retournement de situation" dont Desty Nova ne manquera pas de remarquer l'ironie...). L'idée d'un mélange entre la chair et le métal ne date pas d'aujourd'hui, Cronenberg en a fait son obsession, et bien sûr Giger(encore lui!), dont Gunnm s'inspire clairement. Alors, prolonger sa vie et gagner en puissance grâce à la robotique(quoique, la question de la vieillesse n'est jamais clairement abodée...), le jeu en vaut-il la chandelle?


Contre utopie

Zalem est censé être un paradis, un lieu idyllique, mais à quel prix! La ville flottante se nourrit littéralement de la surface, condamnée en retour à la misère. Le règne de Zalem tient de la dictature : nul ne peut espérer l'approcher ou remettre en cause ses lois sous peine de mort. Que faire alors pour empêcher les "surfaciens" de devenir fous? Les distraire, pardi! L'opium du peuple : les jeux du cirque. Dans le tome 1, Kishiro fait brièvement allusion au "colisée", où deux guerriers s'affrontent au corps à corps. Gally, quant à elle, sera amenée à participer au "motorball", jeu sanglant où tous les coups sont permis, à mon avis directement inspiré du film Rollerball, pour ceux qui connaissent... En fait, Gally sera longtemps l'instrument du système, avant de se rebeller à son tour contre Zalem. Sa force incroyable lui permettra-t-elle de triompher?

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur Gunnm. Certains points restent d'ailleurs mystérieux jusqu'au bout... Quoi qu'il en soit, lire cette série c'est se plonger dans un univers d'une noirceur presque désespérée, digne des meilleures oeuvres de science-fiction, mais aussi découvrir une histoire passionnante, un style unique et des personnages difficiles à oublier.

Mélusine  

Warning: mysql_fetch_object(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /mnt/102/sda/2/6/tribe/affchage_art.php on line 52
Réagir sur cet article !

                 




2004-Tribe, tous droits reservés - Design by ChronoTiger